Balistique

La balistique


Balle de revolver

          La balistique est l'étude des trajectoires et des projectiles. Elle existe depuis le temps des chasses et des guerres, mais en 1537, un Italien du nom de Nicolo Tartaglia Fontana publie un ouvrage (Nova Scienza) dans lequel il explique le procédé de balistique extérieure. Celui-ci est l'étude de la trajectoire du projectile en dehors du lanceur. En effet, Nicolo explique que la trajectoire d'une balle dépend de sa vitesse, et qu'elle n'est pas rectiligne.

          Mais, depuis 1900, la balistique ne cesse d'évoluer. En 1925, Gravelle invente le microscope comparateur, qui fut une étape primordiale de l'histoire de la balistique.

          Il existe trois types de balistique :

  1) - la balistique intérieure qui est l'ensemble des phénomènes qui se produisent dans le canon du revolver.

  2) - la balistique extérieure qui est l'étude du mouvement du projectile hors du canon.

  3) - la balistique terminale qui est l'étude du projectile lorsqu'il atteint sa cible.


1) La balistique intérieure

          Lorsqu'on appuie sur la détente d'un revolver, le marteau de celui-ci vient frapper le percuteur qui marque la base de la douille en imprimant une marque. Puis la balle parcour son chemin dans le canon, en tournant sur elle-même. Ce mouvement est permis grâce aux rayures en forme de spirale qui tapissent l'intérieur du canon. A partir de ces rayures, qui marquent la balle, on peut identifier le modèle d'arme qui a tiré le projectile grâce à leur forme, leur taille, leur inclinaison, etc.). Chaque balle se détache de son étui en sortant du canon. Cet étui s'appelle la douille. Cette douille est unique car elle est marquée par les rayures, ce qui permet d'individualiser une arme.


2) La balistique extérieure

          En sortant du canon, la balle suit deux trajectoires : tout d'abord, une trajectoire horizontale rectilige, puis une trajectoire verticale, vers le bas. Ce deuxième mouvement est plus rapide que le premier car le poids de la balle entraine celle-ci dans sa chute. La loi de Newton nous permet d'expliquer ce phénomène.

          Lors de sa trajectoire, la balle subit les forces de frottements de l'air.


3) La balistique terminale

          C'est une science encore incomprise. Elle permet d'étudier les trous que la balle à laissé dans le corps de la victime.

          Les balistiques externe et terminale sont peu utilisées, et la terminale est encore assez incomprise de nos jours. La balistique la plus utilisée est donc la balistique interne.

Retour haut de page. fleche-haut-de-page.png


Retour aux faits.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×